TECHNIQUE. INNOVATION. AUTOMATISATION.
    Prenez la main !

Soyez à la pointe de l'industrie 4.0 avec notre Cobot! A partir de 9500 €!

APPLICATIONS & CAS D'UTILISATION

Quelques exemples d'applications:

Chargement de Machine

Pick and Place

Vissage

Vision

Conditionnement

Assemblage

Test de R&D

Test de Production

Depose de Liquide

Education & Formation

Applications Autres

Comment le bras robotisé et articulé pour la manipulation des PCB révolutionne l’industrie électronique ?

Résistants, les PCB interviennent dans la fabrication industrielle de certains objets, notamment en raison de leurs propriétés électriques. Cependant, afin d’exploiter leur potentiel au maximum, le bras robotisé et articulé pour la manipulation de PCB constitue un allié de taille. Pour cause, il reste souple et polyvalent. De plus, il casse les codes avec les techniques d’exploitation caduques de cette matière. Comment le cobot, un équipement léger, révolutionne-t-il le géant secteur de l’industrie électronique?

Une solution flexible qui harmonise la technologie et l’humain

Lorsqu’ils pensent aux robots, la plupart des gens s’imaginent une grosse machine entièrement composée de métal, qui n’effectue que des mouvements programmés. Elle se meut selon les commandes de son utilisateur et s’entoure d’une cage de protection. Encombrante, elle se rapproche bien plus de l’image d’un prisonnier que de celle du collègue qui aide.

Inversement, des sociétés comme MIP Robotics proposent une nouvelle génération de robots : les robots collaboratifs. Après une évaluation des risques par l’intégrateur de cobots, la machine s’installe sans cage de protection. Intelligente, elle travaille étroitement avec l’humain. Veillant à la sécurité de « son collègue », elle réduit son rythme de travail lorsqu’il se trouve à proximité.

La polyvalence du robot collaboratif, un atout pour l’entreprise

Même si par défaut le bras de robot collaboratif pour vissage se destine à une tâche précise, il peut aussi opérer dans le contrôle de la qualité. Malgré leur forme relativement simple, ces machines effectuent une multitude de tâches. Elles s’occupent de toutes ces activités trop épuisantes, éreintantes, difficiles ou peu gratifiantes pour l’humain. 

En outre, alors que les robots industriels n’exécutent qu’une et une seule tâche, celle pour laquelle on les encode, les cobots présentent une remarquable polyvalence. Ils s’adaptent à toutes les missions et se déploient sur toutes les étapes de la production.

L’entreprise peut également les reprogrammer facilement. Ainsi, elle ne s’attache plus obligatoirement les services d’un spécialiste. Grâce au bras robotisé industriel pour les tâches répétitives, les missions les plus simples s’exécutent en une demi-journée environ.

Respect des normes et spécifications internationales en matière d’équipement cobotique

Plusieurs normes régissent la dimension robotique. Pour les robots imposants, la norme ISO 10218 constitue une référence. Et même si elle ne s’applique pas au bras robotisé et articulé pour la manipulation de PCB, elle comporte des notions qui s’y rapportent.

Dans la même idéologie, la norme ISO 10218-1 s’applique à la cobotique. Elle présente quatre principes majeurs auxquels se soumettent les concepteurs. L’appareil doit disposer d’un mode d’arrêt automatique sans intervention d’un opérateur. Scanner de sécurité, systèmes de verrouillage, barrières immatérielles… diverses formules restent valables.

Selon la norme, un opérateur doit pouvoir contrôler l’appareil à distance. Il peut soit l’activer, soit surveiller sa vitesse ou encore l’arrêter après son utilisation. Un autre principe majeur réside dans le contrôle de la vitesse et de la distance de séparation. Systématiquement, le bras de robotique collaboratif pour entrepôt logistique s’éloigne, s’arrête ou change de trajectoire à l’approche de l’humain. Dernier principe, la limitation de la puissance et de la force du robot par conception ou par commande. Au dépassement d’une limite donnée, il s’arrête automatiquement.

Cobot ou bras robotisé et articulé pour la manipulation de PCB, où se trouve la différence ?

Les robots industriels, résultant du soudage de plusieurs pièces métalliques, affichent un poids considérable. Ils prennent de l’espace et s’installent en un lieu fixe. En revanche, les cobots sont légers, ergonomiques et se déplacent aisément.

En outre, contrairement aux robots classiques entourés de haie de protection, les robots collaboratifs pour automatisation industrielle en petite série n’en disposent pas. En effet, ils possèdent des capteurs de force/couple qui leur confèrent une sorte de conscience.

Ces entreprises qui font confiance à MIP Robotics pour s’équiper à prix étudié

Créée en 2015, MIP Robotics propose des robots collaboratifs pas chers pour les TPE et PME qui souhaitent disposer d’outils à la pointe de la technologie. À titre d’exemple, on peut mentionner la société Radiall, une enseigne spécialisée dans la fabrication de solutions d’interconnexion, personnalise ses cobots et les utilise comme outil de banc de test.

Toshiba aussi intègre le rang des partenaires de la start-up. Grâce au bras robotisé et articulé pour la manipulation de PCB, l’assemblage des pièces de ses articles prend moins de temps. Son ratio de succès ? 99,5 % Cap Digital, Lydall, Maroquinnerie – Sellurie, de nombreux autres établissements optent pour les accessoires de l’entreprise française.

Conclusion

Face aux difficultés du secteur industriel, les entreprises examinent leur ligne de production. La plupart décident alors de se tourner vers les solutions innovantes de la robotisation 4.0 : la cobotisation. Les cobots s’avèrent polyvalents, bien équipés, fonctionnels et simples à manœuvrer.

 
NOUS CONTACTER

CAP18 (Atelier)

189 rue d'Aubervilliers,

75018 Paris

+33 6 62 88 52 30