TECHNIQUE. INNOVATION. AUTOMATISATION.
    Prenez la main !

Soyez à la pointe de l'industrie 4.0 avec notre Cobot! A partir de 9500 €!

APPLICATIONS & CAS D'UTILISATION

Quelques exemples d'applications:

Chargement de Machine

Pick and Place

Vissage

Vision

Conditionnement

Assemblage

Test de R&D

Test de Production

Depose de Liquide

Education & Formation

Applications Autres

Bras robotisé industriel pour tâches répétitives : pourquoi une si forte demande ?

Le marché des bras robotisés industriels pour tâches répétitives connaît un véritable essor. Si en 2017, son chiffre d’affaires mondial s’élevait à 373,9 millions de dollars, tout porte à croire que ce niveau s’élèvera. En effet, selon la Collaborative Robot Market, en 2025, il atteindra un total sans précédent de 9 767,8 millions de dollars. Mieux, la cobotique constituera la principale source de revenus dans plusieurs secteurs. Les perspectives de ce marché sont reluisantes. La raison ? Les spécificités pratiques des robots légers.

L’augmentation des tâches à accomplir dans un cycle de production

Pour fabriquer des objets, l’entreprise met en œuvre d’innombrables techniques. Qu’importe sa taille, petite ou grande, elle effectue l’une ou l’ensemble de ces opérations : assemblage, vissage, soudage, manipulation de PCB, emballage, etc. Et encore ne constituent-elles qu’un échantillon. À l’étape de la finition d’une pièce, le polissage exige précision et habileté. Le technicien effectue des gestes précis à un rythme régulier. Ce qui peut devenir éreintant.

Armé d’outils, le robot collaboratif automatise la production en petite série, remplace la main humaine afin de réaliser un polissage plus efficace. Programmé, il effectue avec exactitude les mêmes gestes sans variation de vitesse. Il assemble les pièces et les visse sans le moindre écart. De même, un bras de robot industriel collaboratif pour collage dépose la quantité exacte de colle – ni trop peu, ni trop – lors de la fabrication de l’objet.

La cobotique pour réduire les TMS et les accidents de travail

Les troubles musculo-squelettiques constituent une source de maladie professionnelle. En France, entre 2015 et 2016, ils ont fait perdre près de 8 millions de journées de travail. En outre, ils causent plus de 60 000 blessures chaque année. Ce qui interagit avec les objectifs de l’entité. Atteindre son quota de biens à créer devient une équation difficile à résoudre.

Là encore, le bras robotisé industriel pour tâches répétitives s’avère utile. Il exécute les missions contraignantes et ingrates et assiste l’être humain. Il le remplace pour porter les lourdes charges. De plus, le bras de robotique collaboratif pour entrepôt logistique se déploie partout. Ainsi, il contribue au développement de l’activité, tout en ménageant la santé des employés.

L’usage facile des cobots même sans disposer de connaissances techniques approfondies

Contraste remarquable avec les robots classiques : pas besoin d’un diplôme de technicien chevronné pour piloter un cobot ! Adapté aux attentes des utilisateurs, il se montre polyvalent. Ils le reprogramment à volonté en vue d’effectuer diverses activités en un temps réduit.

Junior 300 de MIP Robotics, une société d’équipement cobotique, présente cette particularité et séduit de nombreuses entités. Parmi elles, on compte la marque Radiall, spécialisée dans la fabrication d’accessoires d’interconnexion. À la recherche d’une machine facile à programmer, à utiliser, et surtout offrant un ROI rapide, elle l’adopte. Polyvalent, il sert également d’outil de banc de test de fatigue. Et on lui adapte des préhenseurs en impression 3D.

Le prix alléchant des bras robotisés industriels pour tâches répétitives

Pendant longtemps, la robotique était l’apanage des grands groupes industriels. En y recourant, ils augmentent leur gain de productivité et perfectionnent leur production. À leur opposé se trouvent les entreprises de taille moyenne. En raison du coût prohibitif de ces machines, de leur entretien et de la nécessité de s’entourer de professionnels en robotique, elles hésitent à les insérer dans leurs matériels de travail.

Toutefois, grâce aux robots collaboratifs pas chers pour TPE et PME, elles peuvent challenger à armes égales avec les groupes de taille considérable. À moindre coût, elles automatisent tout ou une partie de leur cycle de fabrication sans devoir s’offrir l’accompagnement d’un expert en robotique.

La diversité de services proposés par le concepteur de cobot

Les bras robotisés industriels pour tâches répétitives n’interviennent pas seulement dans l’élaboration d’articles mécaniques. Ils servent aussi dans la formation d’une ligne flexible de production des essais cliniques. Dans un contexte où ces tests prennent du temps et nécessitent un investissement conséquent, les cobots offrent un gain de temps remarquable.

Par ailleurs, il reste possible d’utiliser un robot collaboratif pour l’assemblage de composants. Par exemple, Lydall recourt à cette technologie et fabrique des écrans acoustiques pour les moteurs des constructeurs automobiles. Et le ROI s’avère rapide : un an au maximum.

Conclusion

Les cobots comblent le fossé qui sépare les grands groupes industriels des PME. Ils s’emploient dans de nombreuses applications : vissage, soudage, emballage, polissage, etc. En plus de leur polyvalence, ils sont commercialisés à prix réduit et ne nécessitent pas de cage de sécurité. L’entreprise réalise donc de précieuses et importantes économies.

 
NOUS CONTACTER

CAP18 (Atelier)

189 rue d'Aubervilliers,

75018 Paris

+33 6 62 88 52 30