TECHNIQUE. INNOVATION. AUTOMATISATION.
    Prenez la main !

Soyez à la pointe de l'industrie 4.0 avec notre Cobot! A partir de 9500 €!

APPLICATIONS & CAS D'UTILISATION

Quelques exemples d'applications:

Chargement de Machine

Pick and Place

Vissage

Vision

Conditionnement

Assemblage

Test de R&D

Test de Production

Depose de Liquide

Education & Formation

Applications Autres

Comment réussir l’installation d’un robot industriel pour déposer du liquide ?

Même si la présence d’un robot dans une industrie offre des avantages, ceux-ci restent limités. En effet, alors qu’un robot industriel qui dépose du liquide conçu par une société d’équipement cobotique reste compact, le robot classique nécessite de l’espace. De plus, son implantation et sa programmation impliquent de s’attacher les services d’un spécialiste.

À l’inverse, le robot léger se programme aisément, s’incruste dans la logistique et intervient à toutes les étapes. Il s’adapte aux diverses missions qu’il reçoit. Enfin, il présente un excellent niveau de sécurité et accomplit ses tâches de dépôt de liquide avec une grande précision. Mais encore faut-il bien réussir son installation…

Pourquoi monter un robot collaboratif dans son industrie ?

Au printemps de la robotisation, les robots, surtout destinés aux grands groupes industriels, excluaient l’humain de leur fonctionnement. Autonomes, ils exécutaient toutes les tâches (presque) sans assistance humaine. Mais depuis 20 ans, un vent de révolution souffle. L’idée de créer une interaction entre l’homme et la machine éclot et aboutit à la conception des cobots. Leur but ? Concilier la machine avec l’homme.

Ainsi, l’installation d’un bras robotique pour la logistique d’un entrepôt crée une synergie de forces entre l’automate et le travailleur. Celui-ci constitue le cerveau des opérations quand la machine devient sa main. Résultat : les produits présentent une bonne finition assortie d’une grande précision. D’un autre côté, l’entreprise, plus productive, réduit ses périodes de latence, améliore son environnement et sécurise la santé des employés.

Définir les actions à automatiser avant d’installer un cobot

Avant l’achat d’un terrain industriel, on creuse le projet. Entre autres, des ingénieurs réalisent l’étude de sol. De même, l’acquisition d’un robot industriel pour déposer du liquide ne s’accomplit pas sur un coup de tête. L’entreprise analyse ses besoins et cible les actions à mécaniser. Au besoin, elle confie cette démarche à un prestataire externe, l’intégrateur de robot collaboratif.

Par définition, toutes les actions répétitives bénéficient de la cobotisation. Il peut s’agir du dépôt de liquide, de la manipulation ou du déplacement de pièce, du pick and place, etc. Le robot collaboratif peut également intervenir dans l’usinage, l’assemblage, l’inspection de la qualité et plusieurs autres tâches. Il accomplit aussi des gestes techniques.

À titre d’exemple, Radiall, une société qui conçoit des articles dans divers secteurs, dont l’aéronautique, a présenté lors d’une journée d’innovation à Château-Renault le cobot Junior 300. Fabriqué par MIP Robotics, votre entreprise de robotique en Île-de-France, il ne pèse que 14 kg, mais s’occupe de diverses fonctions. Grâce à son achat, Radiall simplifie les process de conception et accroît ses performances.

Bien programmer le robot léger pour l’adapter à toutes les tâches

Difficile de (re) programmer un robot classique sans posséder des connaissances techniques approfondies. Voilà pourquoi les entreprises recourent généralement à des professionnels. Inversement, avec un robot collaboratif pour une automatisation industrielle en petite série, on n’a pas besoin d’être un virtuose de la cobotique pour parachever un paramétrage. Le robot industriel qui dépose des liquides s’avère simple à utiliser et facile à programmer.

Des modèles, comme Junior 300, disposent d’une planification par apprentissage. Comme un bébé à qui on apprend ses premiers pas, il suffit de manœuvrer son bras pour l’instruire des gestes à exécuter. Avec certains équipements, l’apprentissage s’étend sur quelques étapes. On télécharge une application de cobot et on y crée des tâches. Ensuite, on tient la main de la machine pour lui enseigner les mouvements.

Combien de temps dure l’installation du robot industriel qui dépose des produits liquides ?

Dans un atelier, la mise en place d’un robot collaboratif dure en moyenne une heure. L’opérateur positionne le bras, le visse et place l’armoire de commandes. Ensuite, il branche la prise de courant sur le secteur. Enfin, il programme le cobot selon les applications qu’il exécutera. La démarche demeure simple et facile.

Vérifier le niveau de sécurité du cobot

En construisant leurs machines, les fabricants de cobots observent de nombreuses règles de sécurité. Ils se conforment à la norme ISO 10218-1 portant sur les spécificités techniques des appareils et à la norme ISO 10218-2 relative aux consignes de sécurité. Elle justifie la nécessité de prévoir un espace maximal d’évolution du cobot, un espace partagé (travail collaboratif) et un espace contrôlé (protection périmétrique).

Conclusion

Réussir l’installation d’un cobot dans son industrie nécessite l’étude du projet : définir les tâches à cobotiser, connaître les méthodes de reprogrammation et de considérer le niveau de sécurité. MIP Robotics possède les compétences nécessaires pour vous accompagner.

 
NOUS CONTACTER

CAP18 (Atelier)

189 rue d'Aubervilliers,

75018 Paris

+33 6 62 88 52 30